Couple in love

Comment l’aménagement de l’espace intérieur peut aider les couples ?

Cet article est la transcription du podcast « tout finira par vous réussir en amour » enregistré en partenariat avec Sara pour son blog tout vous réussit (podcast « tout finira par vous réussir en amour ») que je remercie pour son invitation (lien de l’interview).

Tout d’abord, un petit postulat. On a coutume de dire dans notre métier que l’habitat est notre 3ème peau après l’épiderme et les vêtements. C’est dire si son impact est important. Nous passons en moyenne 18H39 par jour chez nous, week-end compris. D’où le nom du blog d’une célèbre marque de bricolage. C’est énorme !

L’influence de l’agencement intérieur sur un couple est incontestable, que ce soit de manière positive ou négative. Il est donc primordial que la maison soit en bonne santé pour que ses habitants le soient aussi.

L’importance de l’aménagement de l’habitat dans la vie de couple

J’enfonce une porte ouverte mais nous savons tous que notre environnement peut sérieusement influencer notre vie, a fortiori notre relation de couple et de la famille en général. Le manque d’espace,  l’aménagement, la décoration et surtout, notre ennemi chez So hÔme, le désordre peuvent provoquer du stress et des tensions voire des conflits. Tout comme le partage des tâches ménagères mais ceci est un autre sujet !

couple read books and relaxing together
Photo by Antoni Shkraba on Pexels.com

Il est donc primordial de trouver un terrain d’entente quant à l’aménagement (au sens large, déco et organisation comprises) de son habitat. Le couple doit se détendre et y partager de précieux moment. Le lieu doit être propice à la communication, à la détente. Son organisation doit être pensée, organisée et facile pour la gestion courante. Je donnerai quelques exemples et astuces à la fin. 

.Ceci est d’autant plus vrai dès le début de la vie en commun, surtout si l’un des deux « arrive » chez l’autre. Le sentiment d’être chez soi est d’autant plus difficile à atteindre. L’idéal est donc de démarrer dans un logement dit « neutre » sans le poids de l’histoire de celui qui y habitait précédemment. L’intérêt de trouver un logement commun, si cela est possible bien entendu, est que ce nouveau foyer sera le reflet des goûts communs. En effet, dès son choix des discussions et des compromis éventuels viendront poser les bases du mode de vie à venir du couple. Dans le cas du démarrage de la nouvelle vie commune chez l’un des 2, inévitablement, inconsciemment, les « règles » de vie du premier seront prépondérantes et auront un impact inégal sur l’arrivant. 

Le choix et l’aménagement de l’espace intérieur n’est pas seulement une question esthétique, mais aussi un facteur clé pour favoriser l’harmonie, la communication et le bien-être au sein d’un couple. 

De 2 perceptions, faire 1 espace commun harmonieux 

On le fait rarement spontanément mais écrire ses valeurs et faire séparément une liste des pièces importantes pour soi, son mode de vie (horaires, côté casanier ou au contraire pigeon voyageur, habitudes de repas, etc…), meubles auxquels on tient particulièrement,  les couleurs que l’on aime et celles que l’on déteste, etc… La communication est la base finalement de l’harmonie future. Il ne faut pas se laisser aller à la facilité en se disant que l’on verra plus tard. J’ai entendu une phrase récemment qui m’a marquée parce qu’elle s’applique à beaucoup de domaines dans la vie. Je paraphrase mais en gros « si on opte pour des solutions faciles aujourd’hui, les conséquences seront difficiles demain ». 

Si dès le départ l’environnement est bien pensé pour l’ensemble des habitants, on réduit d’autant le stress futur dû à la vie actuelle.

Réfléchir avant d’agir

two women sitting on chairs beside window
Photo by Christina Morillo on Pexels.com

Il faut donc se poser les bonnes questions en terme d’éclairage, est-ce que l’un et l’autre aime la lumière directe d’un plafonnier ou au contraire préfère la lumière indirecte des petites lampes. Si la préférence est commune, parfait. Si chacun a une préférence différente, il est alors important de pouvoir moduler l’éclairage en fonction de la pièce et de ce que l’on y fait. Par exemple un compromis d’éclairage directe dans la cuisine et au dessus de la table de la salle à manger par exemple mais des petites lampes dans le salon (ou la partie salon), autour du canapé ou d’un fauteuil de lecture. Il est possible aussi de s’appuyer sur des styles, des concepts ou un certain art de vivre comme le lagom.

Choix des meubles

Toujours dans le cadre d’un démarrage de vie commune et concernant les meubles, là encore au regard de la liste faite en amont, composer avec ce qui est important pour chacun, si le canapé de l’un est plus confortable et que l’autre veuille garder les tables basses, l’assemblage peut donner un joli résultat si on agrémente par exemple de coussins de couleur neutre si les styles des meubles sont déjà bien opposés. La tendance aujourd’hui est de mixer les styles, de chiner des éléments, de ce fait la recomposition d’un intérieur en matière de meubles est beaucoup plus facile qu’à une époque où il fallait avoir le « total look ». La mode actuelle profite donc à l’harmonie des couples.

Si on se penche quelques minutes sur les couleurs prédominantes dans les pièces et si les goûts sont diamétralement opposés, il convient de choisir encore une fois, un terrain d’entente neutre. Les couleurs taupe, ficelle sont des couleurs chaudes mais assez universelles et créent une atmosphère chaleureuse et harmonieuse.

Focus sur la chambre du couple

two panel painting of palm plant
Photo by julie aagaard on Pexels.com

Dans un couple, la pièce commune a bien penser est incontestablement la chambre conjugale. Elle est la pièce symbolique du couple par excellence. L’aménagement de cette pièce doit être réalisé à 2 voix car chacun y passe (à peu près) autant de temps l’un que l’autre. Cela contribue à l’harmonie et à la « santé » du couple. 

Elle se doit d’être apaisante, propice au repos voire même romantique par un jeu de lumière, des bougies, une excellente literie, une parfaite harmonie pour le couple.

Dans la mesure du possible, on évite dans cette pièce d’avoir un bureau, la table à repasser (a fortiori le panier de linge sale), tout ce qui ne relève pas du repos. Tout ce qui concerne le travail ou les taches ménagères n’ont pas leur place dans cette pièce.

Pas d’obligation cependant à mettre des petits cœurs rouges de partout non plus !!

A chacun son petit coin

Dans la mesure du possible, il est important d’avoir quelques mètres carrés individuels dans cet espace commun qu’est le logement d’autant plus si l’un ou les deux ont un hobby qui se pratique à l’intérieur. Ce loisir, s’il n’est pas contenu dans un espace dédié, peut vite envahir l’espace commun et devenir source de tension. Je pense notamment à la pratique artistique comme la peinture, la sculpture, la poterie, musique, etc.. D’autres activités sont moins envahissantes mais demandent par exemple du calme et du silence comme la lecture, le yoga et même le tricot et la broderie, activité pour lesquelles le calcul nécessite de l’attention.

mannequin near sewing machine in workshop
Photo by Michael Burrows on Pexels.com

Il est donc sain que les partenaires identifient un espace qui leur est propre (le garage, le bureau, une ex-chambre d’enfant, etc…). Dans cet espace, la personne peut alors exprimer sa personnalité. Elle peut faire comme bon lui semble dans le cas d’une pièce entière, avec plus de modération s’il s’agit d’un coin de pièce. Il existe des solutions pour cacher les choses par un rideau, un module qui se tire depuis un meuble.

Si on respecte cette répartition entre pièces communes (la majorité) et une pièce ou coin dédié(e) à chacun alors on respecte l’équilibre et l’harmonie entre le couple et l’individualité. Les règles sont mutualisées et faites de compromis, si besoin, dans les pièces dites communes où l’on vit ensemble. Et chacun se doit de respecter l’intimité de l’autre dans les espaces individuels qui permettent de se ressourcer et d’augmenter son bien-être personnel.

Place ensuite à l’organisation de l’habitat du couple

Jusqu’à présent nous avons essentiellement évoqué l’aménagement des lieux et les aspects décoratifs. Mais une des clés de la pérennité de l’harmonie est dans l’organisation de la maison et la répartition des taches ménagères. 

Nous l’avons dit dans l’introduction, l’organisation et le rangement est vital pour le bien-être des habitants. Cela rend l’intérieur harmonieux, accueillant, chaleureux et réduit le stress. L’inverse est un véritable cercle vicieux car le bazar appelle le bazar. Je raccourcie mais le bazar entraine un stress permanent pour trouver ce que l’on cherche, par le poids de la « pollution visuelle inconsciente », par la difficulté à entretenir une maison encombrée, etc… au final, on lâche prise et la spirale infernale s’active. 

Dans le métier de home organiser, on a une phrase fétiche :

le bazar ne se range pas, il s‘élimine ! 

Au préalable, encore une fois il faut ne pas négliger de prendre un papier et un crayon pour identifier les fonctions des pièces. Dit comme cela, ça parait idiot, une cuisine reste une cuisine et une salle de bain, ne peut en principe pas être autre chose ! Oui mais… d’autres pièces peuvent être multi-fonctions, une chambre d’amis peut aussi être le lieu où l’on fait sécher le linge et repassage, en même temps que le bureau. La salle à manger est soit peut utilisée si elle est séparée du salon et devient la pièce à tout faire ou au contraire une pièce dite « morte ». On improvise un débarras dans la 2ième salle de bains inutilisée (si si on l’a vu !), etc… Bref il faut que chaque pièce est une, deux, voire trois maximum, fonctions mais pas tout et n’importe quoi. Il faut donc bien réfléchir à la disposition des pièces, sa façon de vivre, d’analyser ce qui convient tel quel et ce qui est à changer en fonction des besoins du couple et des habitants en général, pour faciliter le quotidien de tous.

On possède beaucoup plus d’objets que les besoins réels. Les objets d’une même catégorie sont parfois disséminés dans toute la maison, je pense notamment au linge que l’on retrouve dans quasiment toutes les pièces.

un maitre-mot : catégoriser

Sans rentrer dans les détails, l’idée est donc de désencombrer en rassemblant tous les objets d’une même catégorie, d’éliminer ce qui est cassé, mettre dans un carton ce qui ne sert plus et qui peut être donner ou vendu et ne garder uniquement les objets qui servent réellement au quotidien. Ne pas hésitez à revenir dessus tous les 6 mois ou 1 an.

Le rangement consiste à rendre accessible l’usage des objets tout en les stockant dans des solutions de rangement facile et efficaces telles que des boites, des caisses et de préférence en ne séparant plus les objets d’une même catégorie que l’on a rassemblé précédemment pour les trier.

Enfin, juste un petit mot que la répartition des tâches ménagères: établir un système équitable pour la gestion des tâches ménagères permet d’éviter les conflits liés et contribue à une juste répartition des charges. 

En résumé

  • Décider ensemble permet à chacun de trouver sa place et de s’impliquer dans la vie dans la maison.
  • Définir les espaces communs, des espaces individuels spécifiques
  • Meubler en répartissant les apports de chacun
  • Décorer  (couleur, éclairage, objets de déco) en harmonisant les goûts
  • Désencombrer, trier, ranger efficacement (renouveler  l’opération régulièrement)
  • Répartit équitablement les tâches ménagères
  • Et surtout communiquer !

Pour autant, la vie d’un couple n’est pas figée, elle évolue. Un couple peut devenir famille puis les enfants partent, les activités changent, le télétravail, l’avancée en âge nécessite aussi des adaptations. La maison doit évoluer en même temps que le couple; gage d’une vie de couple équilibrée en harmonie et donc de pérennité.

www.sohomeservices.com

Si cet article vous plait, nous serons ravies que vous le partagiez ;-) !